• Accueil

LES PANIERS FRAICHEUR,

une proposition de la SNCF

14 janvier 2010


Avec Thierry, (l'ayant appris par Gilles, notre maraicher), nous sommes allés à une réunion à Toulouse pendant laquelle la SNCF nous a présenté son projet "paniers fraicheur" dans les gares de TER.
Vous avez le CR ci-dessous et en pièce jointe.

et voici le compte-rendu de la SNCF

______________________________

Compte-rendu fait par Odile

PANIERS FRAICHEUR

Réunion au MIN de Toulouse le jeudi 14 janvier 2010

Par Laurence Espagnac conseillère maraîchage de la chambre d’agriculture 31

Et Sylvie Lamy, conseillère SNCF TER, revitalisation des gares TER en MP.

Invités : les producteurs fruits et légumes (7 présents)

Ch agri 09 : M. Rossignol

appam’AMAP : (Odile et Thierry invités par Gilles)

But de la SNCF :

Revitaliser les gares

Proposer des services aux clients

Proposition : « paniers fraîcheur » dans les gares

Un panier standard, tous identiques

En circuit court, légumes + fruits, pas bio

Un panier par semaine

Environ 14 € l’été et 7 € l’hiver (à discuter avec les producteurs)

Abonnement des familles de 1, 3, 6 mois.

Panier plus cher (17 €) sans abonnement

De 19h30 à 19h (par ex.)

En lien avec les mairies

Concrètement

4 à 8 m2 de stand dans la gare

camion sur le parking

panier préparé à l’avance par le producteur dans des sacs

à tester pendant un an

coût pour le producteur 200  la première année

proportionnel au chiffre d’affaire les années suivantes

communication

faite par la SNCF au démarrage

auprès des abonnées TER

dans le journal municipal

dans les journaux régionaux

affiches en gare ?

rôle des producteurs

sur chaque gare un producteur est « responsable »

il « s’associe » avec d’autres producteurs, comme il le souhaite pour que les paniers soient complets à chaque distribution : légumes + fruits

il gère les abonnement lui-même

aucune implication des « abonnés » paniers

contrat – partenariat

contrat 1 entre la SNCF et la chambre d’agriculture du département

contrat 2 entre la SNCF et le producteur



discussion entre nous par mail


Nous en avons discuté avec Gilles (maraicher), Jean (arboriculteur) et Thierry, jeudi soir pendant la distribution.
Même si ce projet ne correspond pas complètement à nos objectifs (pas d'implication des familles, pas bio, pas de soutien réel aux producteurs), nous pensons qu'il faut profiter des opportunités et voir comment les utiliser, les transformer.

Nous cherchons tj un local et les locaux SERNAM ? Quel projet a la SNCF ?
Angel Alegre, porteur de projet maraichage bio, s'installe à Pailhès et nous souhaitons l'aider.
etc.
Aussi, j'ai repris contact avec la SNCF et nous aurons un RV à la gare de Pamiers, très bientôt, pour discuter.
Et j'attends donc vos nombreux commentaires.

amicalement
Odile
________________________________

Bonjour Odile, et le reste du bureau

Voici mes impressions à chaud sur le projet "panier fraicheur"
Dès que la SNCF de Pamiers te fixe une date, tiens moi au courant car j'aimerais y participer.
D'après le compte-rendu que tu nous fais du projet "Paniers Fraicheur" , c'est tout de même bien loin de l'esprit AMAP.
La SNCF cherche à revaloriser leurs gares et comme c'est la mode des paniers de légumes, on saute sur l'occasion !!!
En gares parisiennes on trouve bien sûr des marchands de journaux, des cafés mais aussi les boutiques de fringues ou de gadjets made in china; a quand tout ça à Pamiers ?
J'ai vraiment l'impression que ce projet fait porter la grosse part de la gestion au maraîcher qui paye tout de même un droit de vente basé sur son chiffre d'affaire.
La SNCF revalorise ses bâtiments, attire des voyageurs en gare pour le coût d'une petite campagne de pub noyée dans son budget communication.
En dehors du fait que nous pourrions plaider notre besoin de locaux (mais bien plus que 4 à 8 m2) je ne vois pas trop comment on peut s'inscrire dans ce projet qui par rapport au lien producteurs-consommateurs est bien loin de notre éthique.

Claire

________________________________

et oui, Claire, tout ce que tu dis, nous nous le sommes dit et ce n'est pas en tant qu'AMAP que cela nous interesse.
Nous avons nos propres principes, nos producteurs...

La SNCF essaye de se faire de la pub et surfe sur le créneau écolo...
Mais
- nous cherchons des locaux
- et peut-être que cela peut donner un coup de main à Angel qui démarre mais revendiquera son label BIO.
- nous pouvons poser nos exigences.

la location ? beaucoup moins cher la première année que n'importe quel stand au marché.

MAIS il faudra que nous préparerions cette rencontre pour parler ensemble de la même manière.
Thierry, Angel,...  ont envie de venir.
bisous
Odile

_______________________________________________

Par contre je suis un peu perplexe au sujet de la proposition de la SNCF.
Ce qui est proposé ne nous concerne pas en fait.
Nous avons un engagement avec Gilles, leurs paniers ne sont pas bio, il n’y a pas cette dynamique qui lie les consom’acteurs entre eux dans l’AMAP.
De plus, ce qui me gène un peu, c’est que j' espérais que nous pourrions trouver un local dans les bâtiments de la Sernam, mais si la SNCF fait ce genre d’opération, ils vont peut-être nous voire comme des concurrents, et cette possibilité de local va peut-être disparaître ?
D’autre part je trouve super que la SNCF utilise ce moyen pour dynamiser la convivialité dans ses gares, tout en aidant des maraîchers et en incitant les français à manger des fruits et légumes.

Nicole

_________________________________

Sinon, pour les paniers fraîcheur, c'est plutôt à discuter de vive voix le 2 février, non ?
Mais en gros, au final, disons que je ne suis pas complètement défavorable à ce que le monde change petit à petit... même si cela ne correspond pas aux méthodes que nous avons choisies (en l'occurrence l'AMAP) et même si cela peut laisser un goût amer de "récupération"........ A développer.................
Alice
_________________________________