L'élevage de truites bio de Montbel récompensé

 

par le «prix de la dynamique agricole et de la Pêche»,


catégorie agriculture durable.

C'est le prix dont vient d’être lauréate la ferme aquacole du Plantaurel en Ariège.


voici l'article et la video d'ariège news avec aussi un petit diaporama

autre lien permanent

le 9 février 2010

 

Une reconnaissance bien méritée pour une production qui respecte les animaux et le milieu du début à la fin.
D’autant plus que l’exploitation a été la première en France à produire du poisson bio en 2000.
Un pari gagnant pour la ferme en plein essor dans le bio, et qui a concentré son activité sur la production de truites, en se répartissant sur deux sites.
L’un est dédié à l’élevage des poissons (sur le lac de Montbel).
L’autre est un atelier où sont transformées les truites bio, mais aussi d’autres poissons bio comme le bar ou la daurade.
Sur les deux, un cahier des charges bien précis doit être respecté, avec un temps d’élevage plus long, une alimentation particulière (sans OGM par exemple), une densité peu élevée dans les bassins notamment.
Jean Marc Pirlot, gérant de la ferme aquacole explique, «sur l’atelier de transformation, le cahier des charges (vitesse de croissance réduite, très peu de traitements, de très faibles densités de poisson) consiste à préserver l’environnement et surtout le bien être animal.
Dans l’atelier, on ne peut pas utiliser certains produits dans nos recettes, et on s’évertue à ne pas polluer le milieu
»
Il y a par exemple à l’extérieur de l’atelier deux bassins, d’où s’écoule l’eau pour être auto-épurée.
Du côté de l’élevage, François Viallesseche, chef d’exploitation de la ferme aquacole, doit avoir une connaissance poussée du milieu où il travaille, «ce qui est très important, ce sont  les densités.
On met entre 5 et 10 kg au m3, donc les truitelles sont très peu concentrées. Comme elles ont un certain confort de vie, elles tombent moins malades, et vivent mieux
»
Il faut aussi s’adapter au rythme du poisson «le temps d’élevage en bio est plus long.

On respecte la vie du poisson et son appétit. En ce moment par exemple l’eau est froide et le poisson n’a pas beaucoup faim, donc on le nourrit peu. Il y a moins de croissance. C’est un retard que l’on rattrape à d’autres périodes plus favorables
»
Pour le gérant de l’exploitation, cette manière de travailler correspond avant tout à une manière de raisonner autrement.
Selon lui,  «ça nous pousse à nous surpasser au niveau technique. Par exemple, quand on a commercialisé des petits pots pour bébé, on nous a demandé de produire sans antibiotique dans la vie du poisson.
Comme le cahier des charges le permet à faible dose, on ne pensait pas pouvoir le garantir. Mais cette idée a germé, et on a beaucoup travaillé au niveau de la prévention, ça fait 4 ans qu’on n’utilise pas un gramme d’antibiotique, et on arrive à trouver d’autres solutions
»
Enfin, pour être compatible avec le bio, le site de Montbel n’est soumis à aucun type de pollution agricole ou  industrielle (les teneurs en pesticides, métaux lourds et dioxines sont régulièrement surveillés).
Et l’eau y est aussi de très bonne qualité (catégorie 1A), et c’est là le premier maillon de la chaine.

Avis aux amapiens gourmands,

février 2010

A l'automne dernier je vous avais proposé de passer un contrat "confitures de fruits rouges" avec François Platel, malheureusement nous n’étions pas assez nombreux à être intéressés pour mettre en place un contrat à l'année.
François cultive des petits fruits rouges et un verger de figuiers et pruniers à Pailhès dans la vallée de la Lèze. Ensuite il transforme sa récolte en confitures et gelées certifiées Agriculture Biologique.

Pour tout de même soutenir François et assouvir la gourmandise de certain d'entre nous, François nous portera un échantillonnage de ses productions lors de la distribution de fruits et légumes du 11 février à l'Auberge de Rhodes.Pensez donc à prendre un peu de monnaie pour assumer votre gourmandise qui à l'appam'AMAP est reconnue comme une belle qualité !

Claire

En ce début d'année 2010, nous avons repris la distribution des paniers de légumes au sein de l'Appam'AMAP.
Gilles notre nouveau maraîcher aidé de Stéphanie nous ont déjà livré deux paniers qui ont donné entière satisfaction à tous les heureux bénéficiaires.
A vous de juger sur les photos 

 

Il y aura encore deux livraisons les jeudis 11 et 25 février puis une trêve en mars-avril pour que Gilles et Stéphanie se consacrent à plein temps aux semis de printemps.
A partir du 6 mai nous aurons de nouveau des livraisons tous les jeudis de beaux cageots de légumes de printemps (fèves, pommes de terres nouvelles, salades, carottes, betteraves, navets, radis ...)
Il reste 10 contrats légumes à signer pour avoir un panier de légumes bio à 15 euros de mai à décembre 2010. Alors dépêchez-vous si vous voulez vous régaler !!
Envoyez-moi de suite le contrat légumes bien rempli accompagné de 6 chèques de 60 euros et 1 de 75 euros (+ l'adhésion à l'Appam'AMAP de 3 euros et l'adhésion au réseau Midi-Pyrénées de 15 euros si vous ne l'avez pas encore fait pour 2010)

Claire PASCO
Référente Légumes
Chemin de Ribérou
09000 Foix
Tel : 06 07 90 86 46
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

VIVE LES LEGUMES

Bonjour Gilles, Stéphanie, Claire,legume22petit
Pour des raisons de formation, étant à Montpellier  du mercredi au vendredi soir, et ce jusque fin juin, je n'ai pas eu l'occasion de vous rencontrer et je tenais à vous exprimer ma satisfaction pour ces deux premiers paniers. Je les trouve plus que satisfaisants, et les légumes sont délicieux, d'ailleurs, je n'ai pas besoin de saler, ce qui est un signe chez moi et qui signifie qu'ils sont suffisamment goûteux, sans que l'on aie besoin d'y ajouter quoi que ce soit.
Un seul regret: le sevrage de mars avril, mais si c'est pour que vous puissiez bien préparer l'été et avoir de belles récoltes, cela en vaut le sacrifice.
Une suggestion: si vous avez des "stocks" de légumes à "écouler", en particulier des denrées qui peuvent se conserver, genre courges, potimarrons..., serait-il possible de passer un additif de commande qui serait livrée avec le dernier panier de février, comme nous l'avions fait en décembre? En diffusant une liste avec les tarifs par internet, par exemple.
Avec toutes mes amapiennes amitiés.

Frédérique (2 février 2010)

 

 

GEANT !

Coucou,
J'ai bien récupéré mon panier jeudi soir.
Mais alors, quand je l'ai vu, j'ai failli me casser le coccyx (déformation professionnelle et poli pour dire que j'ai failli en tomber sur mon popotin...) : en effet, si cela représente un pitit panier de début de saison, avec un retard de maturation à cause des intempéries, saupoudrées d'une chute de neige inopinée de début d'automne ultra-précoce 2 jours avant, je m'inquiète pour cet été: il va me falloir aller emprunter un congel à M. Picard...
En fait je suis ravie sur la quantité et la qualité, et je félicite Gilles pour la propreté... Il est vraiment géant, plus fort que le Géant Vert... Il fallait bien le complimenter de ce Cassegrain (casser le grain!)
Les seuls qui ont manifesté leur déception, ce sont les lombricoïdes de mon composteur: lorsqu'ils m'on vue arriver avec ma cargaison de verdure, il se sont aiguisés les mandibules, mais lorsque je ne leur ai apporté qu'une maigre pitance, ils on boudé toute la soirée, car il n'y avait presque rien à éliminer...
Je tenais féliciter Gilles qui n'a pas dû s'amuser avec le froid et ces intempéries des derniers jours...
Je voulais également m'excuser pour le 6 juin, mais j'ai essayé de changer ma garde sans succès, tant pis, j'arracherais des appendices au lie des herbes folles...
A bientôt (je me suis inscrite pour la livraison du 27/05, où je ne pars que le jeudi soir).
Amicalement
Frédérique  (le 7 mai 2010)

samedi soir 23 janvier repas convivial

dans une charmante auberge avec une cheminée que chacun a appréciée.

Thierry, qui nous accueillera en fait chez lui à partir de 18h, se charge aussi recruter, pour nous, des amis cuisiniers qui nous prépareront comme l'année passée un délicieux repas.
Le menu n'est pas encore fixé, mais pour 20€ par personne, nous aurons tout !

Pour mémoire, on peut regarder les photos du repas de janvier 2009, qui fut un vrai régal.

Tout cela promet une soirée festive, discutive, dansante.....


VELAGE A MONTPLAISIR


17 janvier 2010

 

Chers Amapiens Bonjour,

La Grande Famille des Animaux est heureuse de vous annoncer la naissance de « Marguerite & Milord » les veaux de Clochette !!!!

Ils sont nés dimanche soir à 21 heures ! Mais quelle histoire !

Trois jours avant Clochette présentait des signes … et Bart l’a surveillée jour et nuit !!!! Il se levaitvelage toutes les deux heures pour voir ce qui se passait.

Et puis dimanche soir, ils ont décidé de montrer leur museau.

Bart a du intervenir pour faire naître le (premier – et oui car sur le moment on ne savait pas qu’il y en avait deux …) veau qui allait bien. Puis il a fouillé la vache et là surprise un second (photo n°2114, 2116) Il a accompagné la vache qui poussait et il a sorti le deuxième veau … (n°2117) qui n’était pas bien. Il a du le stimuler : mettre de l’eau froide sur la tête, le frictionner avec du foin sur tout le corps pour qu’il réagisse et il a mis du sel pour que la vache le lèche (n°2118) (tout en le séchant, le veau est stimulé pour bouger) puis tout d’un coup la tête se lève (n°2119) Euréka !!! Ce sont des minutes très stressantes …….(n°2120, 2122, 2125). Sachez que Bart a poussé un OUFFFFFFFFFFFFFFF de soulagement. Il fallait être présent ….. Déjà pour le deuxième veau pour qu’il ne souffre pas trop longtemps ! Après il faut voir s’ils tètent et après un peu dire qu’ils sont sauvés (n°2127).

C'est la première fois que des jumeaux naissent sur l'exploitation.
Maintenant question : est ce que Marguerite sera stérile ou pas ?????


A bientôt pour d’autres nouvelles

Bart & Bérangère


voici le diaporama

les paniers de légumes


legume 2 bis

voici le premier panier de légumes d'hiver de la saison 2010 !

une frisée, une laitue, de la roquette, du persil,

du potimarron, du potiron, des brocolis,

des poireaux, des pommes de terre, des oignons, des échalotes.

Je n'oublie rien ? Content


legume 1 ter

 

et à midi, juste après les photos, nous nous sommes faits une frisée aux lardons, pommes de terre et oeufs durs et échalotes. Quel régal !

merci Gilles !

merci Stéphanie !

Odile et Bernard (15 janvier 2010)

nouvelles de Montplaisir janvier 2010

 

Chers Amapiens BONJOUR !!!!!


Après les fêtes de Noël, (n°1527) et le nouvel an (n°1833 & 1832) nous voici déjà en 2010 !!

Toute la petite famille et la grande famille des animaux vous souhaitent une bonne et heureuse année !!!!!


En ce moment nous sommes sous la neige … Vous aussi !!!!!! Les enfants sont super contents : la luge est le moyen de transport le plus sûr en ce moment (n°2014)

La nature est calme et reposante, enveloppée de son grand manteau blanc (n°2016) les oiseaux essayent de survivre (n°2012) et Bart est en plein travail (n°1660) pour nourrir les vaches : elles mangent le foin deux fois plus vite avec ce froid ! De plus avec le poids de la neige, le fil des clôtures casse ! (n°1972)

Les abeilles restent au chaud !!! Elles ont tout compris (n°1970) !


Petit retour en arrière avant, cet épisode neigeux, voici le champ que Bart a semé (n°0994). Il était en train de bétonner devant la stabulation pour pouvoir y accéder en tracteur (n°1545, 1546, 1547, 1567) et il reste encore en tout ça ! (n°1568)

Encore quelques photos du ciel …. (n°1651 et 1604)

En ce qui me concerne je suis allée à Paris au mois de Novembre pour le congrès des maires : vous pouvez voir les photos sur le site du village : www.saintmartindoydes.fr

Restez au chaud !

A très bientôt pour d’autres nouvelles

Bérangère & Constance & Bart & Youwan


et voici le diaporama


Manger sainement des produits locaux, voilà ce que propose L'Appam'Amap.

http://www.ladepeche.fr/article/2009/12/23/742635-Avoir-son-propre-producteur.html

la dépèche du 13 décembre 2009

Les « Amapiens » rencontrent régulièrement les producteurs. Photo DDM,
Les « Amapiens » rencontrent régulièrement les producteurs. Photo DDM,
OAS_AD("Position1");

Remplir son panier, du producteur au consommateur, voici ce que propose l'Appam'AMAP, association pour manger local, bio. Une façon aussi de soutenir les producteurs locaux.

Manger sain, des produits locaux et soutenir les producteurs dans leur désir de faire de la qualité, c'est cette double démarche qui a rassemblé le dimanche 22 novembre lors de l'assemblée générale de l'Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne (AMPAP), des familles appaméennes ou des environs et des producteurs

Une cinquantaine de familles de « consomm'acteurs », s'est regroupée autour des producteurs.

« Nous, les « Amapiens », nous préachetons la production en début de saison, par contrat avec le producteur. Nous sommes ainsi sûrs de manger des produits de qualité, des produits bios, explique la présidente Odile Gallais. De cette façon également les producteurs sont partiellement libérés du souci de l'écoulement de leur production et de leur revenu. En ce qui concerne les légumes par exemple, c'est le maraîcher qui prépare les paniers uniquement de légumes de saison ».

Chaque jeudi soir entre 18 heures et 19 heures, les familles viennent chercher leurs produits désormais à l'Auberge de Rodes, située entre Pamiers et les Pujols. « Une fois par semaine, nous nous retrouvons, adhérents et producteurs, lors de la livraison de nos paniers. c'est un moment très convivial de détente et de rencontre qui nous permet de tisser des liens entre Amapiens et avec les producteurs », rajoute Odile Gallais.

Depuis sa création en 2007, l'association s'est étoffée. Elle propose désormais à ses adhérents toujours sur ce même principe, de la viande, du poisson, des produits laitiers, du poulet et des œufs, du pain, des fruits, du fromage de chèvre…

Pour tous renseignements :

Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne de Pamiers. www.apam-amap.org. Tél. 09 51 72 45 14.

 

et voici l'article dans "la gazette ariégeoise" du 25 décembre 2009

gazette

SANS TERRES ET SANS REPROCHES

les difficultés rencontrées par les paysans dans l’accession au foncier agricole.sansterres

 

Cà y est !

Notre première « soirée intellectuelle » a eu lieu, le vendredi 29 janvier 2010, chez Thierry à l'auberge de Rhodes.

merci Thierry pour ton hospitalité.


Un accueil somptueux, de profonds canapés et un un bel et grand écran plat au mur.

Nous avons regardé « Sans terres et sans reproches », un voyage chez les paysans du Quercy, des anciens et des nouveaux qui cherchent à s'installer.(de Eric Boutarin et Stéphanie Muzard Le Moing- durée 52 min.)

pour en savoir plus sur ce documentaire, vous pouvez cliquer sur les liens ci-dessous.


Odile nous a donné quelques repères sur le foncier agricole, la SAFER, et autres organismes et voici le document.

Et puis de29 janvier 2010 dvd amap-11s gateaux et du punch sont apparus sur la table !

Mais cela ne nous a pas empéché d'écouter avec le plus grand intérêt Guillaume Kedirynan nous parler de la foncière "Terre de liens",

Guillaume avec sa femme est en train de créer une ferme pédagogique du coté de saint Girons. Une partie de financement provient de "terre de liens".

Voici son projet.


la foncière "Terre de liens" désire changer les rapports à la terre par l'acquisition collective et solidaire de terres. 29 janvier 2010 dvd amap-6

Elle participe à l'installation et au maintien d'activités qui vivifient le sol, respectent l'Homme, les paysages et l'équilibre des écosystèmes.

Et si vous voulez tout savoir voici le site terre de liens

 

La discussion animée par Guillaume fut riche et passionnante.

Merci Guillaume pour tout ce que tu nous a apporté !

29 janvier 2010 dvd amap

Et les enfants ? et bien ils dessinaient avec Colline et regardaient des DVD.

Merci Colline pour ton dévouement !

 

Et je pense que nous attendons tous la prochaine soirée "intellectuelle" !


et pour les plus curieux voilà toutes les photos

voici le flyer de pub préparé par David


 

 

Ce site utilise des cookies