un grand merci de la part de Garance

Chers Amapiens et Chères Amapiennes !!!!!garance.jpg

Un très grand merci de la part de Garance pour ce magnifique livre !!!!
Il est très joli .. les dessins sont très mignons et je ne parle pas de la musique !!! CA MARCHE !!!!!!!!!!!!!!!
Elle écoute très attentivement et puis elle s'endort !!!! Le rêve !!!

Nous vous embrassons !!

Bérangère & Co !!
le 3 octobre 2013

Montplaisir septembre 2013
 
Coucou Chers Amapiens !!!
 
Nous voici enfin de retour !!!!!
Voici quelques nouvelles de Montplaisir où il y a toujours autant de travail !!!!
 
Cet été Bart a fait les foins. D’abord il a coupé l’herbe (n°1639) puis il a passé le faneur (c’est pour faire sécher l’herbe plus vite … car l’air n’était pas assez chaud ce jour là) (n°1634) puis il a endaîner (n°1641, 1640) c'est-à-dire qu’il fait des tas (n°1644) pour ensuite passer le rounballer pour faire les balles de foin.
 
Nous avons eu un souci avec une vache qui en donnant naissance à un veau, a sorti sa matrice (n°3005). C’est grave et il ne faut pas traîner. Nous sommes allés la chercher dans le champ (n°3006) tranquillement, la vache ne doit pas courir, ni stresser … car il ne faut pas que la matrice se déchire. Une fois ramener à la maison, nous avons appelé le vétérinaire qui a IMG 3011remis la matrice (c’est un geste médical). Ensuite il met de grosses agrafes pour qu’elle ne ressorte pas. Et après il faut attendre le lendemain pour voir si la vache est sauvée ou pas …
car il peut y avoir une hémorragie interne.
En attendant Bart a donné le biberon (n°3011) au veau avant que celui-ci quelques heures plus tard tête à sa maman (n°3016,3022, 3023 – je précise que ces dernières photos ont été prises par Constance ! La relève est assurée !!).
Une autre naissance qui s’est très bien passée : n°0697, 0700 et 0696). Constance aide beaucoup Bart, à s’occuper des animaux surtout des veaux (n°1322).
 
Avec l’été nous avons eu droit à des paysages magnifiques (n°14DSC0082485, 2940, 2938, 2939). Les oiseaux sentent le froid arriver (n°3002). Ils commencent à se rassembler pour partir.
 
Et puis la famille s’est agrandie cet été avec la naissance de Garance, maintenant nous sommes 5 à la maison !!! (n°0824).
 
A très bientôt pour d’autres nouvelles
Bart & Youwan & Constance & Garance & Bérangère
 

Les plus belles prairies récompensées par le PNR des Pyrénées ariégeoises

La Dépêche le 09/08/2013

Saint Girons   concours agricole

Lors de la remise des prix à la chambre d'agriculture de Saint-Girons./ Photo DDM.

Lors de la remise des prix à la chambre d'agriculture de Saint-Girons./ Photo DDM.

La remise des prix du troisième concours des «Prairies fleuries» du PNR des Pyrénées ariégeoises s’est déroulée à la chambre d’agriculture. Berthus-Jan Bootsma, producteur de fromage de vache à Cérizols, dans le Volvestre, a remporté cette année le prix d’excellence. En effet, sa prairie est composée de plus de 50 espèces de plantes sauvages. Le jury a ainsi récompensé la qualité et la bonne quantité de fourrage produit et ce malgré des conditions de sol sec.

Un fourrage très bien valorisé en fromage, témoignant de la cohérence du système d’exploitation. Par ailleurs, le maintien des haies, des arbres isolés, des murets de pierre sèche participent à la longévité d’un paysage remarquable, propice à la biodiversité.

Grâce à ce prix, Berthus-Jan Bootsma représentera le PNR des Pyrénées ariégeoises au concours organisé au niveau du massif pyrénéen, ainsi qu’au niveau national.

Pamiers. AMAP : un panier qui engage producteur et consommateur

la Dépêche le 19/08/2013

consommation

Des légumes frais, et on sait d'où ils viennent!/Photo DDM M.P.

Des légumes frais, et on sait d'où ils viennent!/Photo DDM M.P.

Pour tous ceux qui veulent savoir d’où vient ce qu’ils ont dans l’assiette ou ceux qui veulent participer, à leur échelle, au maintien de l’agriculture de pays, il existe l’AMAP (association pour le maintien de l’agriculture de pays). Tous les jeudis, à la cuisine de la salle du Jeu du Mail, le consommateur peut aller récupérer son panier alimentaire… OK, mais comment on fait ? La famille passe un contrat d’un an avec le ou les producteurs, selon sa consommation, son choix, et paye à l’avance. Le producteur s’engage ensuite à produire ce qui est demandé par le consommateur. Légumes, pain, lait et fromage, poulet et œuf, viande et poissons, confitures et fruits, le panier est bien rempli, selon la saison et le calendrier. En effet, fruits et légumes dépendent de la saison. Chaque semaine, le client récupère un panier de légumes, pain, lait ou fromage. Tous les 15 jours, ce sont les fruits, tous les mois la confiture, le poulet, les œufs...Le calendrier est disponible sur le site internet. Aujourd’hui, une dizaine de producteurs fournissent pour une quarantaine de familles de Pamiers et ses environs.

Une ode aux circuits courts

Les agriculteurs viennent de Pailhès, Cérizol, Gaillac Toulza, Montbel ou encore de Campagne sur Arize. «Nous privilégions les circuits courts. Ici, producteurs et consommateurs discutent, partagent,» explique Odile Gallais, président de l’AMAP Pamiers. S’il existe de nombreux atouts pour le consommateur, le producteur n’est pas en reste. Il peut évaluer à l’avance son budget et sa production. Angel Allègre, par exemple, engagée en production maraîchère, explique : «Nous sommes en relation directe avec les consommateurs. C’est concret. Cette activité nous permet d’avoir une aide informelle de temps en temps et une sécurité de trésorerie. On peut s’inscrire dans plusieurs groupes de ce genre. Je fais partie de deux AMAP et d’un groupe au Carla Bayle.» Bref, si on veut manger bon et savoir d’où viennent les légumes du gratin, l’AMAP est une bonne alternative… Sinon, on peut toujours se déplacer chez l’agriculteur et s’amuser à faire le tour des producteurs ! Contact Apam AMAP : 09 51 72 45 14 ou le site internet : www. apam-amap.org


  MT 2

Marie-Thérèse sera toujours dans nos coeurs....
 
Marie-Thérèse nous a quittés.      
Marie-Thérèse et son si beau sourire.
Marie-Thérèse et sa joie de vivre, son envie de vivre.
Au-revoir Marie-Thérèse !
le 4 août 2013
 

Cérizols. Marie-Thérèse nous a quittés

Marie-Thérèse venait chaque mercredi sur le marché.

Marie-Thérèse venait chaque mercredi sur le marché.

Le marché de Sainte-Croix est en deuil.
Cet été, Marie-Thérèse est décédée d’une longue maladie. Elle fut une des pionnières pour faire du marché ce qu’il est actuellement. Elle venait vendre son fromage de vache affiné «la Passado» à Cérizols, sur le marché du mercredi à Sainte-Croix.
Depuis quelques mois, on la savait malade, mais son bon fromage est toujours présent sur le marché car son mari Bert Jan Bootsma continue la production fromagère que vous retrouvez chaque mercredi matin.
Nous nous souviendrons de Marie-Thérèse pour son dynamisme, sa joie de vivre et sa persévérence au sein de l’équipe du marché.
Nous adressons à sa famille et à ses proches nos amitiés et pensées sincères.
 
 

APPEL A L'AIDE POUR LES SERRES D'ANGEL ET IZA

Et puis nos deux nouvelles serres :
Et bien ce n'était pas facile de travailler sur une échelle mouillée, plus le manque de pièces, puis cette foutue semaine de sept jours et pas huit ou neuf...
Les deux structures sont montées, reste seulement les barres de cultures d'une serre et ses 76 boulons, 3 extrémités à montées et leur lot de casse tête, 35 lignes de fils de fer sur 49m pour supporter la bâche, la construction des portes, le bâchage, l'implantation de l'irrigation, la préparation des sols, la solarisation et fin août implantation des premières cultures dans presque 3 mois.
Si quelques amapiens n'ayant pas la peur du vide , et oui encore des échelles, des poignets aptes au boulonnage, ou l'envie de batailler avec le fils de fer, quelques heures devant eux pourront nous aider.
 
le 17 août 2013
Bonjour,
hé bien au cœur de l'été, nous devrions voir le bout du tunnel bâché...
Enfin, les tranchées sont faites, et dimanche prochain au petit matin 7h si la météo le permet nous pourrions donc bâcher les 2 serres.
Si quelques uns d'entre vous veulent participer.
Il faudrait 6 personnes ; quelques copains devraient être dispos....
Après ce sera juste une question de préparation du sol, d'arrosage, de fertilisation, de plantation et courant l'automne les premières récoltes.
Donc à jeudi avec 4 serres toujours en production.

Merci à toutes et tous pour les différents appuis à notre exploitation.
A bientôt, à jeudi.

Angel et Iza

LES OEUFS DE CHEZ HÉLÈNE ET MATHIAS

le 27 juin 2013
Bonsoir

Hélène,  notre productrice de poulets et oeufs, m'a contactée cet après-midi. Elle m'a expliqué qu'elle et Mathias rencontrent depuis quelques semaines de gros problèmes avec leurs poules pondeuses car justement,  elles ne pondent presque plus... la production a baissé de manière très importante,  et ils ont mis plusieurs semaines à en comprendre l'origine.
Les poules ont quasi cessé de s'alimenter depuis le changement de composition de l'aliment qu'achètent nos producteurs, changements qu'ils n'ont pas demandé mais subi.
A ce jour, la situation est compliquée car ils ont du arreter de fournir plusieurs magasins,  ce qui les met dans une posture financière délicate.  N'ayant pas assez d'oeufs,  Hélène ne sera donc pas en mesure de nous en fournir demain. Nous recherchons ensemble une solution pour "dédommager" les amapiens. Je lui ai cependant rappelé qu'en ayant signé un contrat d'engagement solidaire, nous étions pleinement conscients que cela fait partie des aléas de culture et que nous devions nous montrer solidaires.
Hélène est bien entendu très embarrassée par cette situation.
Aussi,  je vous remercie de votre compréhension et de votre soutien à nos producteurs en difficulté.
A demain
Louise

LE REBLOCHÈVRE

le 19 mai 2013

Bonjour,

Vous avez certainement goûté maintenant le "reblochèvre", qui est vraiment délicieux.
 
Marc et Audrey souhaitent proposer ce fromage sur le contrat chèvre : à la place ou en plus de la tome de chèvre, au même prix c'est-à-dire 5 euros la part, qui sera un peu plus petite que celle que vous avez eue jeudi dernier (environ 280g). 
Il y aura jeudi prochain (23 mai) une nouvelle livraison et Marc voudrait savoir qui d'entre vous voudrait du reblochèvre et qui de la tome. Vous pouvez ne rien changer à votre contrat actuel, remplacer la tome par du reblochèvre (même prix donc pas de nouveau chèque), ou rajouter du reblochèvre (auquel cas il faudra refaire un ou plusieurs chèques).
 
Passez un bon long WE et tenez-moi rapidement au courant.
A jeudi.
Candice

ENFIN DE LA PHOTOSYNTHÈSE !


le 4 juin 2013
Bonjour Odile et Marielle, bonjour à tous,

juste un point avec la levée de rideau, je parle des nuages.
Bref nous relativisons ; de l'eau s'est bien infiltrée dans notre sol, et il sait stocker.

Bien d'autres collègues ont encore beaucoup plus de difficultés avec impossibilité de cultiver certaines parcelles cette saison, ce qui compromet les cultures d'automne et d'hiver prochain.
Nous nous avons un sol qui ressuit bien quasiment sur toute la superficie et l'implantation des cultures devrait ce faire correctement.
Seulement voilà, ce fut une période climatique exceptionnelle comme nous devons nous préparer à en avoir d'autres sous des formes bien différentes. Et forcément des conséquences à nos prévisions qui resteront des prévisions :
Sur nos petites productions :
Des échalotes ont disparu.
L'ail ne se développe pas autant que l'an passé.
Plus d'un tiers de perte sur nos fraises, et un tiers consacré à la confiture
Les haricots nains de plein champs pas encore semés.
les plants d’artichauts ont servi de repas au limaces
20% des patates nouvelles n'ont pas levé même avec une plantation tardive.

Sur nos plus importantes productions :
Les oignons de cet automne et hiver ont du mal à démarrer.
Les plants courgettes sous tunnel ont manqué de fleurs et donc de fruits, la pollinisation manuelle fut laborieuse
les concombres sous abris ont du mal à se développer
Les courges vont elles vraiment oublier leur jeunesse
Les tomates de plein champs, je ne crois pas
Les courgettes de plein champs, un jour nous illumineront de fleurs jaunes et somptueuses.
Les semis de panais et bien ils ne sont pas nés. J'ai ressemé et cela me semble identique
Premier semis de betteraves de printemps disparus
et pour les carottes pas encore de levée.
Sur nos grandes productions
Rumex, chient dent, graminées, nickel, très bonne production, préparer vos paniers.

AVEC LES LYCÉENS DU LYCÉE AGRICOLE D'AURILLAC

le jeudi 18 avril 2013aurillac

Avec trois de leurs professeurs, les lycéens sont venus en Ariège et ce jeudi sont partis à la découverte de l'appam'AMAP, des circuits courts, d'exploitations agricoles bio.

Ils ont découvert l'élevage bovin de Bart à St Martin d'Oydes, l'exploitation maraîchère d'Iza et Angel à Pailhès et la distribution de colis à Pamiers.

voici le compte-rendu fait par ariègenews  et celui de la Dépèche

et une série de photos.

Ce site utilise des cookies