BUREAU du 2 mai 2012


Ordre du jour

· Le contrat fruits 2012/13
· Organisation de l’AG de printemps
· Questions diverses

1- Le contrat fruits 2012/13

Les retours exprimés par les amapiens sur la saison écoulée, ont mis en avant le loupé constaté sur le début de la récolte des kiwis d’une part, et le souhait de quelques adhérents de vouloir assouplir le contrat pour la prochaine saison.

· Pourquoi 3 contrats ?

Lorsque Jean s’est décidé à cultiver en bio pour distribuer une partie de sa récolte en amap, l’idée était de fournir un panier le plus diversifié possible même en hiver, hors il ne pouvait fournir que des pommes sur cette partie de la saison, il s’est donc entendu avec Jean baptiste Verdier (les poires) et Armand Pujol (les kiwis), pour le soutenir dans sa démarche et compléter le panier automnale et hivernal. Ce partenariat s’est avéré payant puisque qu’aujourd’hui, 90% de sa production est vouée à différentes amaps toulousaines et ariégeoises. Il est exclu qu’il se mette à planter des poiriers et kiwis dans ses vergers pour se défaire de cet accord et nous proposer un contrat restreint à sa propre production. Par ailleurs, un contrat unique pour 3 producteurs différents irait à l’encontre des principes des amaps.

· Un contrat à la carte ?

Pour un type de produit, nous sommes en moyenne une vingtaine d’adhérents, et un certain nombre de producteurs ne distribuent pas d’autres amaps, ils ont d’autres filières de vente (marchés, vente directe..). Il est plus facile pour eux de gérer le panier à la carte à chaque distribution, surtout s’il s’agit de produits transformés. Jean écoule la quasi-totalité de sa production dans les amaps, ce qui représente environs 200 amapiens, il serait inconcevable pour lui de préparer autant de paniers personnalisés.

De plus, cette pratique n’est pas cohérente avec la notion de part de récolte qui doit servir de base à l’élaboration du contrat. Le producteur attribue à un amapien une part ou une demi-part de sa récolte, son tarif est déterminé de manière globale en fonction des coûts de production et des besoins du producteur en occultant le rapport poids/prix des filières de vente traditionnelles.

Cette démarche est loin d’être évidente à mettre en place pour tous les producteurs, mais elle représente beaucoup d’avantages dans la gestion de son exploitation, et mérite qu’on s’y intéresse.

· Cette année le panier augmentera de 40 cts et l’étalement du paiement sera revu à 12 mensualités au lieu de 11. Le forfait pour la saison des kiwis et des poires passera à 16 € au lieu de 15 € (ce dernier prix n’ayant jamais été révisé depuis 4 ans).

· Les nouveaux contrats seront mis en ligne et envoyés aux adhérents dès la fin de la semaine.

2- Organisation de l’AG de printemps

· De nombreux groupements d’achat se proclamant « amap » existent déjà et se créent en Ariège avec les dérives que cela implique. Il sera donc important de rappeler une nouvelle fois les notions fondatrices des amaps (l’engagement, la solidarité, le contrat…). Nous souhaitons que les producteurs prennent la parole et rapporte leur expérience à travers ces notions, tout simplement parce qu’ils sont au cœur de la problématique agricole actuelle et que ce sont eux qui en parlent le mieux.

· Odile nous présentera le rapport d’activité et Jean-Louis le bilan financier de la saison 2011.

· Nous procéderons également au renouvellement du bureau, Odile et David sont candidats à leur propre succession.

· L’AG aura lieu à la ferme de Bart et Bérangère à Montplaisir le dimanche 3 juin à partir de 10H00.

· A midi, un pique-nique convivial sera organisé, les amapiens sont invités à préparer toutes sortes d’entrées et de desserts. Les excédents de la soirée de janvier serviront à payer les grillades de Bart.

3- Questions diverses

· Fiscalité des amaps : selon le ministère et les services fiscaux, les amaps seraient lucratives. Elles ne génèrent aucune recette, mais permettent aux producteurs de faire plus de bénéfices et devraient par conséquent devenir imposables. Les termes de cette réflexion sont encore flous mais le réseau prépare des réponses et des arguments.

· les différentes amaps et autres groupement de consommateurs d’Ariège profiteront du marché aux plantes organisé par vagabond’plants à Baulou le dimanche 13 mai pour se réunir et échanger.

Vous êtes tous invités à participer à cette journée festive et aux rencontres. Claire et Odile s’y rendront pour participer au débat.

· La fête de la St Michel (29 sept), saint patron des paras est en général l’occasion de portes ouvertes chez les parachutistes de Pamiers. La responsable du lien entre les familles avait sollicité notre amap pour un en savoir plus sur les colis de viande notamment. Il serait peut-être judicieux de monter un stand lors de cette manifestation pour renseigner et promouvoir notre activité.

Les actualités de l'Appam'Amap

Les actualités des producteurs

Ce site utilise des cookies