NOUVELLES DE MONTPLAISIR     Printemps 2010

 

Chers Amapiens Bonjour,


et voici le reportage photos


Après les magnifiques paysages de neige que nous avons eu (n°1961, 1964, 2076, 0096), nous voici ENFIN au printemps !!
Les fleurs embellissent le jardin (n°2896, 2894), les arbres fruitiers fleurissent (n°2795 : Au fait reconnaissez vous les fleurs de cet arbre ?)
Les animaux revivent ! (n°2519, 2486).

De 2010 montplaisir printemps



Le temps, que l'herbe repousse ... Bart a du acheter du foin .... (n°2388, 2590)  car il n'en avait pas assez !
Pour les habituer à re-manger de l'herbe fraîche, nous leur avons donné quelques bacs d'herbe tondue du jardin .... C'est pour permettre à la flore de l'estomac de changer doucement après le régime foin qui a duré tout l'hiver.


Depuis quelques jours les brebis ont retrouvé les prairies .. pendant que les agneaux se promènent un peu partout en compagnie des veaux (n°2516, 2465).
Nous avons des nouveaux venus sur l'exploitation : « Noisette » une vache tarantaise (n°2460) qui est la compagne de Clochette : elles s'entendent super bien ..... et pour éviter que des vaches qui ne se connaissent pas, se battent ...... un petit truc ... : on leur met du vinaigre sur le dos !!!  Et ça marche !!


Bart a fini de bétonner devant la stabulation (n°2515). Il a semé un champ d'herbe : préparation avec les machines (n°2558) semis à la main et ensuite il a passé le rouleau (raffiner et tasser) (n°2559).
Dès qu'ils peuvent, Constance & Youwan suivent Bart (n°2637, 2585, 2639) partout sur l'exploitation ... mais bon parfois c'est dangereux surtout quand Youwan ne veut pas écouter ... et qu'il se trouve sur le chemin d'une brebis .....que fait la brebis ? Et bien elle lui a foncé dessus !!! Heureusement plus de peur que de mal ... !!  Mais nous avons eu « extrêmement chaud » !
Maya et Myrtille se portent bien (n°2582) Marguerite & Mylord aussi (n°2570) .

De 2010 montplaisir printemps

 

VELAGE : Après une journée bien remplie, .... une vache qui devait mettre bas dans ladite journée ... commençait à être trop fatiguée le soir. Souci quand Bart a vu la queue du veau sortir, car en principe quand tout va bien, on voit en premier les pattes de devant (n°2871). Il a fouillé ... et le veau se présentait extrêmement mal (un siège assis) Finalement, à 21h15.. il appelle un voisin ainsi que le vétérinaire. Et heureusement, elle a pu remettre le veau dans une position plus correcte et avec l'aide de la vêleuse : On attache les pattes du veau avec des cordes qu'on attache sur un appareil qu'on fixe sur le derrière de la vache (n°2872, 2873) puis on tire délicatement en même temps que la vache pousse (n°2874, 2875).
Une fois né, il faut faire vite pour qu'il réagisse : on lui « jette » de l'eau froide sur le tête et là il réagit puis on le sèche rapidement avec la paille (n°2876) .. puis Bart a mis du sel sur son dos (n°2877) pour que la vache lèche son veau ... et là c'est quasi gagné (n°2879). Et quand le veau tête, alors là c'est tout à fait gagné !! 
En plus pour le vétérinaire, nous avons du en changer d'urgence car celui qui venait d'habitude, ne voulait plus venir car il y avait des « soucis d'incompréhension » notamment sur la FCO. Et sachez qu'on ne peut pas changer comme ça, il faut l'autorisation expresse de la DSV donc de la « paperasse » !


Avant de remettre le troupeau à l'herbe, Bart a du faire la fameuse prise de sang annuelle pour vérifier que tout va bien (n°2906).

Voilà quelques nouvelles de Montplaisir !
Voici quelques photos de nos magnifiques montagnes (n°0162, 0161) sans oublier le soleil du matin (n°5098) et la lune le soir (n°0172)
A très bientôt
Bart & Youwan & Constance & Bérangère


AG du CIVAM-bio

mardi 6 avril 2010

 

mardi 6 avril, Bart, Jean-Marc Pirlot, Mathias Baumgartner, Candice et Odile étaient au Lycée Agricole pour l'AG du CIVAM-bio 09.


Tout d'abord nous avons participé au Débat public « Pourquoi et comment s’installer en agriculture biologique en Ariège ? » ; dans le grand amphi, trois producteurs bio nous ont raconté leur parcours, leur difficulté, leur plaisir et l'avenir : un éleveur, un producteur céréalier mais de plus en plus diversifié, un maraîcher.


Ensuite, nous avons dégusté les produits ariègeois sous forme de petits toasts, de légumes crus avec de délicieuses sauces, de galettes (et nous avons aussi bu !).

Mais surtout cela nous a permis de beaucoup discuter, de créer de nouveaux contacts, de resserrer des liens... (par exemple avec le Civam-bio mais aussi avec le lycée agricole et bien sur les assocs de paniers ariégeois, les organisateurs de la foire bio de Brie...).

Candice et moi, ne sommes pas restées à l'AG qui avait lieu ensuite :
cela concernait surtout les producteurs et nous ne sommes pas membres (mais cela n'empêchait pas d'y assister).

Je pense qu'il est vraiment important d'être présent dans ces manifestations.

Odile


et voici l'article de la Dépêche

Fromageries du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises

dimanche 2 mai 2010

et voici le reportage de Aiègenews après ce dimanche

Dans le cadre des animations "découverte de la tomme des Pyrénées au lait cru" du PNR, fermiers ou artisans,  nous ouvrent leurs portes pour des visites gourmandes dans leurs ateliers : découverte de l’économie fromagère, des savoir-faire et dégustations.
Des repas ont été concoctés à partir de fromages pyrénéens dans les restaurants partenaires.

http://www.parc-pyrenees-ariegeoises.fr/,

Plus d’informations dans un dépliant disponible à partir du mois d’avril.
contact
AFFAP 05 61 02 14 19,
PNR 05 61 02 71 69


Aussi, nos producteurs : Bert-Jan et Marie-Thérèse ouvrent les portes de leur exploitation et proposent des visites guidées à 11h, 14h et 16h.
C'est une bonne occasion de venir les aider à faire la visite ou de venir visiter et voir
ces belles vaches qui nous donnent (grâce à Marie-Thérèse) du si bon fromage blanc.
On pourrait aussi organiser un covoiturage pour aller là-bas.

QUI AURAIT ENVIE D'ALLER AUX PORTES OUVERTES ?

Thierry, peux-tu leur demander s'ils ont besoin d'aide pour organiser les portes ouvertes ?
Peut-être pourraient-ils vendre du yaourt au verre avec de la confiture de François (c'est comme ça que moi et Colline nous nous régalons pendant que Bernard mange le fromage blanc) ?
Feront-ils de la vente sur place en direct ?

nouvelle soirée DVD

avec "nos enfants nous accuseront"


le vendredi 7 mai à 20h30,

nosenfantsà l'auberge de Rhodes.

et pour en savoir plus, voici le site


Si vous le souhaitez, Colline gardera vos petits et leur proposera une soirée écolo durable.

Afin d'organiser au mieux cette soirée, pouvez-vous nous dire si vous pensez venir et si vous amenerez des enfants ?


Et puis, surtout, n'hésitez pas à faire passer l'invitation autour de vous.

 

BERNARD, ni Dieu, ni chaussettes

  • Semaine du 14 avril Le Casino à Lavelanet (09)

    Vendredi 16 avril 21h Le Casino en présence du réalisateur Pascal Boucher

  • Semaine du 14 avril Utopia Tournefeuille (31)

    Jeudi 15 avril 20h30 Utopia Tournefeuille en présence du réalisateur Pascal Boucher


et voici le site avec le clip et tout et tout

Montplaisir sous la neige mars 2010

 

Chers Amapiens Bonjour, p1100106

Et bien … l’hiver n’a pas dit son dernier mot … nous voilà une nouvelle fois sous la neige !!!!!!

Je vais en profiter pour vous montrer Montplaisir sous un beau manteau blanc …… certes ce sont les photos du dernier épisode neigeux …… Mais malgré le surcroît de travail surtout pour Bart avec les animaux les paysages sont magnifiques

Les vaches sont une fois de plus étonnées de se retrouver dans la poudreuse.

Les petits de Clochette se portent très bien … Constance veut toujours aller leur faire un petit calin  et moi aussi …. Sans oublier Clochette  mais quand c’est l’heure du repas …..  les petits ont faim !

Nous avons eu la naissance de plusieurs agneaux … avec des jumeaux … mais là c’est toujours délicat. Bart n’étant pas là au moment de la naissance …  la brebis en a reconnu qu’un seul … et elle a refusé l’autre. Bart a essayé de le faire téter de force pour que la brebis l’accepte (n°153) avec l’aide de Constance mais hélas .. la brebis l’a tué dans la nuit. La nature est vraiment terrible parfois !

A très bientôt pour d’autres nouvelles !

Bart & Bérangère & Constance & Youwan

 

voici le diaporama

Quand « Manger mieux » préserve l’environnement et l’emploi…

Pamiers actualités Diffusé le Jeudi 24 février 2010

 

pamiers1L’AMAP, Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne s’emploie à développer l’agriculture paysanne et biologique au détriment de l’agro-industrie. Ce réseau national est composé d’associations indépendantes qui respectent une même charte et bénéficient d’aides et conseils d’associations déjà en place.

En 2007, trois ariégeoises décident de donner une meilleure alimentation à leurs enfants et prennent rapidement contact avec le réseau AMAP de Midi-Pyrénées. Après avoir trouvé un maraîcher et un producteur de viande, mis à disposition un jardin ou un garage et donné une réunion publique, l’AMAP de Pamiers commence son activité avec une dizaine de familles.
Le principe :
Chaque association se met en relation avec des producteurs locaux déjà installés ou en émergence et avec des familles qui ont le souhait de consommer local, bio pour soutenir l’agriculture de proximité ou aider au développement de jeunes producteurs. Chaque semaine,
ces derniers fournissent des paniers de légumes, viandes, pains, produits laitiers aux familles. Elles doivent signer un engagement de 1 an avec les producteurs : les uns s’engageant à consommer les produits et à rémunérer le producteur sur la durée donnée, les autres à les produire. Le producteur peut ainsi compter sur une rentrée financière stable, une rémunération à la juste valeur de son produit, de favoriser la consommation et la production de produits bios.
pamiers2Les familles, au-delà du souhait de manger des produits plus sains pour la santé, sont conscientes des enjeux du maintien de l’agriculture locale. Certains agriculteurs n’auraient pu se maintenir sans l’appui de l’AMAP. « Sur l’année, nous représentons un pouvoir d’achat de 50 000 euros répartis sur tous les producteurs que nous assurons dés le début de l’année grâce à la signature du contrat » nous dit Odile Gallais, Présidente de l’APPAM-AMAP.
« Le lien entre le consommateur et le producteur est aussi un point clef du bon fonctionnement du système. Les agriculteurs en général sont fiers de leur travail et de leur production et la rencontre directe avec le consommateur leur permet d’avoir un retour sur la satisfaction. D’autre part, les Assemblées générales sont réalisées chez les producteurs avec pour les familles la visite de la ferme, une meilleure connaissance du travail réalisé et le plus souvent un pique-nique convivial. » poursuit Odile.
pamiers3Aujourd’hui une quarantaine de familles sont membres de l’AMAP et se réunissent pour récupérer les paniers garnis. L’AMAP se réunit à l’auberge de Rhodes lieu où elle peut entreposer et laisser les cagettes. L’AMAP reste à la recherche cependant d’un lieu plus proche de Pamiers.Parmi les projets à venir, l’organisation de soirées thématiques pour informer les membres : La prochaine soirée abordera le thème du réchauffement climatique avec la projection du  film d’Al Gore.
Quelques informations pratique :
L’engagement a une durée de 1 an, un contrat par produit : un contrat légumes, un contrat viande...
Le prix du panier est fixé à 15 euros pour une semaine de légumes pour trois personnes à raison d’un repas par jour.
L’adhésion à l’association est de 3 euros, l’adhésion au réseau Midi-Pyrénées est à 15 euros
N’hésitez pas consulter le site de l’AMAP de Pamiers : http://www.apam-amap.org/


23 Janvier 2010

 

Repas de la nouvelle année de l’appam’AMAP

 

 

 

 

 

 

« La précédente édition avait déjà été un succès, il était normal que nous renouvelions cette soirée dédiée à la convivialité qui s’est progressivement ancrée au sein du groupe. Nous avons été très nombreux à accepter l’invitation,

41 exactement, pour faire de ce rendez-vous un moment agréable. Cette réussite, nous la devons en grande partie à Thierry, à son hospitalité et son organisation. »

 

 

 

 

 

 

 

Les efforts de chacun pour faire la publicité de notre amap ont manifestement porté leurs fruits car les nouveaux adhérents ont été nombreux. Notre bien aimée présidente a donc ouvert la soirée en présentant brièvement l’amap avec les membres du bureau et les producteurs… « L’assemblée est très attentive. »

 

 

 

 

 

 

Le bizutage du nouveau secrétaire, dit « La Blonde » par la titulaire sortante : une transmission officielle du témoin et des responsabilités dans les règles de l’art… « Les prétendants sont déjà nombreux pour 2011 (Laurent, Jean, Jean-Louis, Joël... ?). »

 

 

Il y avait 5 lieux stratégiques à convoiter pendant la soirée : le bar, le coin du feu, le salon, les canapés, et le buffet. Pendant le repas et l’apéro, les plus nomades d’entre nous ont pu taper la discute de place en place avec les squateurs locaux avant de finir « rôtis », les uns n’ayant jamais oublié de payer un coup aux autres et vis et versa… « Je salue à l’occasion les talents de la cuisinière dont j’ai oublié le prénom »

 

 

 

 

C’est le drame, après quelques verres de planteur et de rouge, l’atmosphère s’emballe, le concours de rock, salsa, tango est lancé... « Et là ça manque pas, il y n’y a que 3 catégories de gens : ceux qui assurent, ceux qui assurent moins, et ce qui sont assis et qui regardent… »

 

 

 

 

 

 

 

A minuit, les fatigués d’avoir trop danser, les papas et mamans inquiets, les pas d’ici, les lèves tôt, les pas surs d’accrocher au jeu du secrétaire quittent le navire… « Vous savez pas ce que vous allez manquer. »

 

 

 

 

Le jeu du « Loup Garou » : le démarrage a été poussif, les questions, les rigolades, les inquiétudes nombreuses au premier tour… « Mais maintenant ça ne rigole plus, chacun son rôle, son tempérament, son intuition et son bagou pour sauver sa peau. »

 

Distribution des prix :

 

Les plus grandes gueules : Thierry et Laurent

Le loup sanguinaire : Alice

Le villageois malchanceux : Jeanine

Le tricheur : Laurent

Le maître du jeu : David

 

Et le prix spécial du villageois dormeur présent uniquement physiquement autour de la table : Niels

 

 

 

 

 

 

Merci à tous d’avoir participé à cette soirée et à l’année prochaine.

 


 

« Une vérité qui dérange »

 

Vendredi 19 Mars 2010 à 20H30algore

A l’Auberge de Rhodes


Ce documentaire relaie l’action et le combat passionné d’un homme, l’ancien Vice-président Al Gore, sillonnant les Etats-Unis pour persuader ses concitoyens de l’urgente nécessité de réagir à la crise climatique planétaire qui se trame pour notre proche avenir.

Cette soirée sera l’occasion de nous informer et d’échanger sur le dérèglement climatique. Nous vous proposons d’apporter vos desserts et autres grignotages pour agrémenter ce moment de convivialité…Venez nombreux

 

Une dizaine d'amapiens, confortablement installée dans les canapés chez Thierry, a regardé et discuté ce documentaire convaincant sur le réchauffement climatique.

Agenda 21: Pamiers défi 2021


un interview de M. Quèbre, adjoint au développement durale de Pamiers qui explique les projets sur Pamiers.

Si tout ce qu'il dit se réalisait... ce serait trop bien !

A mettre en rapport avec les projets autour de la gare de Pamiers

http://www.ariegenews.com/news-14599.html

Ce site utilise des cookies