L'histoire

C'est sur la commune de Molandier (la plus à l'ouest du département de l'Aude, limitrophe de l'Ariège et de la Haute-Garonne)que la famille De Ridder arrivant de Belgique en 1981, s'installe dans l'ancien hameau de Lalosse pour y créer un élevage de brebis. 

Mais c'est en 2009 que Katrin leur fille, décide de reprendre le flambeau à 33 ans, après une solide formation agricole et une première vie professionnelle comme fonctionnaire au Ministère de l'Agriculture.

Les brebis laitières vont ainsi remplacer celles destinées à la viande tandis que l'acquisition de deux parcelles supplémentaires permettra d'assurer leur alimentation en céréales, en complément des prairies existantes autour de la ferme.

Olivier son mari, par ailleurs salarié à l'extérieur et depuis peu maire du village de Molandier, travaille également un jour ou deux par semaine sur la ferme pour les cultures de céréales, de même que le papa de Katrin, à la retraite mais qui donne un coup de main pour la traite.

Quant à l'avenir, leur fils ainé se dit prêt à reprendre la ferme dans quelques années, l'histoire n'est pas finie !

La ferme
Les terres

Autour de la ferme une trentaine d'hectares cultivés en agroécologie associent des arbres et des prés, pour le foin et le pâturage des brebis. Plus loin sur la commune, deux parcelles de 15 hectares chacune servent à la culture des céréales pour l'alimentation du troupeau.

Les bâtiments

Un bâtiment neuf a été construit pour accueillir les brebis et la salle de traite. L'ancien bâtiment sert pour parquer certaines brebis, quant aux béliers ils disposent eux aussi d'une petite contruction et d'un pré réservé.

Le troupeau

Le troupeau est constitué de 100 brebis laitières de race Lacaune. La traite se fait pendant 7 mois de l'année après la mise-bas des agneaux, de janvier à juillet. Une petite partie des agneaux sert au renouvellement du troupeau, les autres sont vendus pour être engraissés. Les brebis sortent librement de la bergerie pour parcourir les prés, sauf pendant la période de l'agnelage. Cinq béliers assurent la reproduction.

La production

Le troupeau produit une moyenne de 16 000 litres de lait par an qui permet de fabriquer deux tonnes de fromage (tomme et brique de brebis) ainsi que 400 kg de yaourt et de petit caillé. Les tommes sont affinées pendant deux à six mois avant d'être mises à la vente. Elles pourraient l'être un peu plus mais la demande est trop forte pour arriver à constituer du stock.

Le lactosérum issus de la fabrication de la tomme, permet de produire de la brousse de brebis qui peut servir de base à de nombreuses recettes sucrées ou salées.

Katrin livre 20% de sa production à deux AMAP, Pamiers (l'Appam'Amap) et Saverdun (les croqueurs gourmands).

50% de sa production est vendue le samedi matin au marché de Pamiers et le reste est écoulé dans des magasins de producteurs à Carcassonne, Narbonne et Lézignan.

Dans le panier de l'Amap
  • Un morceau de tomme (entre 2 et 6 mois d'affinage)
  • Du yaourt de brebis conditionné en pots de 400 ou de 950 grammes (très onctueux).
  • Des petits caillés doux de brebis de 125 grammes à manger tel quel ou avec un peu de sucre ou de confiture.
  • De la brousse de brebis

Katrin DE RIDDER

Katrin DE RIDDER
Lalosse
11420 MOLANDIER

  • Photo Banderole

  • Tomme 3

  • La Traite

  • La Ferme

  • Katrin